Phase pour affaiblir CONNECTIC

    0
    393

    Cette phase reposait sur la déstabilisation, la désorganisation de la société et puis le dénigrement de la société CONNECTIC et de son fondateur
    -La première étape consiste à l’incitation des salariés techniques qui sont rappelons-le des véritables ossatures de la société à faire grève (Meneurs de grève : Gisèle RAHARISON et Lyna RAKOTOARISOA)
    -La seconde étape consiste à la création d’une société ayant le même objet social durant la grève. La société DATALINK a été créée durant la grève (grève qui s’est passée en avril 2012).
    -la troisième étape consiste à  inciter d’une manière indirecte la société à licencier l’ensemble des membres de l’équipe technique et commerciale gréviste. L’objectif ici est de dépouiller CONNECTIC de ses ressources humaines stratégiques et de masquer le débauchage par un licenciement.
    -la quatrième étape consiste à  mener une campagne d’informations visant à renforcer les doutes des clients sur la pérennité de CONNECTIC après une longue grève et surtout à l’issue du départ des ingénieurs et des techniciens avec qui les sociétés clientes ont l’habitude de travailler.
    -la cinquième étape consiste à aiguiller le personnel ainsi débauché vers la société nouvellement créée à cet effet (voir seconde étape)
    -Et pour mener à bien toutes les opérations, pour pouvoir dépouiller à tout moment les informations capitales de CONNECTIC et surtout pour pouvoir surveiller les faits, paroles et gestes des membres du staff de CONNECTIC, l’instigateur a fait installer un système d’écoute, d’enregistrement et de récupération des données dans le serveur de CONNECTIC (voir infra)