Evolution de la situation depuis le 29 juillet 2015

    0
    337

    Sieur Solo XXXX, durement affecté par la trahison de son ex associé et son incarcération, a été admis à l’hôpital militaire le 12/08/2015.
    Le 18/08/2015 , sieur Solo XXXX était amené au tribunal d’Anosy, assisté par un de ses avocats, Maître Réa,  pour être entendu par un juge dans le cadre de l’enquête au fonds. Il a expliqué les faits en démontrant avec des preuves le montage de dossier à son encontre par son ancien associé pour le faire couler. Son avocat a formulé durant l’audition la demande de liberté provisoire pour son client.
    Quelques jours après, le juge a convoqué le plaignant pour être entendu à son tour.
    Le 20/08/2015, sieur Tsilavo s’est déplacé à l’HOMI et s’est adressé à un responsable d’HOMI pour constater l’état de santé du sieur Solo.
    Sieur Tsilavo a déposé par la suite une requête auprès du PGCA demandant le renvoi du sieur Solo en prison au motif que : ce dernier est en parfait santé, il est libre au point qu’il ballade en ville de temps en temps, il a aménagé sa chambre d’hôpital en bureau de travail à partir duquel il mène des actes de sabotage à l’encontre de sa société.
    La demande de LP de sieur Solo est passée à l’audience le 27/08/2015. Le tribunal a rejeté la demande.
    Le 02/09/2015, les avocats du sieur Solo ont entrepris la démarche pour interjeter appel. Le dossier du sieur Solo étant transmis au PGCA qui l’a gardé jusqu’à fin septembre 2015.
    Le 07/09/15, le parquet général a ordonné  à deux magistrats de faire une descente à l’Hopital Militaire  pour constater l’état de santé réél de Solo XXX et vérifier si la chambre de  Solo a été transformée en bureau comme l’a indiqué la lettre de doléance envoyée par RANARISON au PGCA et au Secrétaire Général du Ministère de la justice, Charles ANDRIAMISEZA. L’allégation du sieur Tsilavo s’avère fausse et le personnel médical de l’Hopital Militaire s’est confié en disant que c’est la première fois qu’une descente de magistrats de haut niveau s’est opérée au sein de l’administration hospitalière..
    L’audience en appel de la demande de LP du sieur Solo a eu lieu finalement le 05/10/2015.
    Durant l’audience, le PPCA (Premier Président de la Cour d’Appel) a convoqué le Président de séance. L’appel est rejeté de tout de suite après cette intervention.
    A la date d’aujourd’hui le 20 octobre 2015, le verdict d’appel n’a pas encore été signé par le Président de séance qui derechef bloque toute la procédure.
    Comme l’atteste le certificat médical, l’état de santé de Solo est précaire et ce MD dure quand même depuis près de 3 mois.