RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE – les mensonges sur le contenu de l’attestation Cisco dans sa plainte pour diffamation du 21 juillet 2017 en France

Contenu du chapitre
  1. Avec la plainte pour diffamation au tribunal de grande instance de Paris de RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE, on va démontrer que RANARISON Tsilavo a menti sur la relation avec Cisco
  2. L’attestation de la société CISCO du 26 novembre 2013 produite par RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE dans sa plainte du 20 juillet 2015.
  3. Est ce qu’on voit dans cette attestation  » que la société EMERGENT ne s’était jamais vue céder le droit de commercialiser la moindre licence de Cisco à Madagascar  » comme le soutient RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPEdans sa plainte pour diffamation ?
  4. c’est écrit seulement sur l’attestation que « the above mentionned company is NOT an Authorised Cisco Channel Partner in Madagascar « 
  5. RANARISON Tsilavo a donc inventé « la société EMERGENT ne s’était jamais vue céder le droit de commercialiser la moindre licence de Cisco à Madagascar » qui n’existe pas dans l’attestation du 26 novembre 2013
  6. Sur le site Cisco, c’est écrit également que « Le matériel Cisco peut être revendu ou loué librement ». Librement veut dire sans aucune autorisation.
  7. C’est RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE qui a établi les factures des licences logicielles Cisco qui accompagnent les ordres de virement qu’il a TOUS signés sans exception
  8. En fait c’est la facture 2009-02-03/026 de 21.900 euros de logiciels Cisco que RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE a établi pour effectuer le virement
  9. RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE a signé lui-même l’avis de virement de 21.900 euros qui paie la facture 2009-02-03/026
  10. La banque confirme que le virement de 21.900 euros a été effectué de CONNECTIC vers sa maison mère EMERGENT NETWORK

Avec la plainte pour diffamation au tribunal de grande instance de Paris de RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE, on va démontrer que RANARISON Tsilavo a menti sur la relation avec Cisco R

L’attestation de la société CISCO du 26 novembre 2013 produite par RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE dans sa plainte du 20 juillet 2015. R

Est ce qu’on voit dans cette attestation  » que la société EMERGENT ne s’était jamais vue céder le droit de commercialiser la moindre licence de Cisco à Madagascar  » comme le soutient RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPEdans sa plainte pour diffamation ? R

c’est écrit seulement sur l’attestation que « the above mentionned company is NOT an Authorised Cisco Channel Partner in Madagascar «  R

RANARISON Tsilavo a donc inventé « la société EMERGENT ne s’était jamais vue céder le droit de commercialiser la moindre licence de Cisco à Madagascar » qui n’existe pas dans l’attestation du 26 novembre 2013 R

Sur le site Cisco, c’est écrit également que « Le matériel Cisco peut être revendu ou loué librement ». Librement veut dire sans aucune autorisation. R

C’est RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE qui a établi les factures des licences logicielles Cisco qui accompagnent les ordres de virement qu’il a TOUS signés sans exception R

En fait c’est la facture 2009-02-03/026 de 21.900 euros de logiciels Cisco que RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE a établi pour effectuer le virement R

RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE a signé lui-même l’avis de virement de 21.900 euros qui paie la facture 2009-02-03/026 R

 

 

La banque confirme que le virement de 21.900 euros a été effectué de CONNECTIC vers sa maison mère EMERGENT NETWORK R