La mise à mort de CONNECTIC – Acte 2 – Plainte de RANARISON Tsilavo

    0
    449

    Le 21 juillet 2015, RANARISON Tsilavo, via son conseil, a déposé auprès du Parquet Général une plainte à l’encontre du sieur Solo  avec demande d’arrestation pour fraude, détournement et recel d’abus des biens sociaux, escroquerie, faux et usage de faux.
    En effet, sieur Tsilavo a expliqué dans sa plainte qu’après ses investigations sur les comptes de la société, il a constaté que des virements effectués de 2009 à 2012 par CONNECTIC en faveur d’Emergent  pour un montant cumulé de 3.663.933.555 Ar ont été basé sur des factures fictives, établies par des membres du personnel de CONNECTIC sur ordre du sieur Solo, en sa qualité de Gérant, étant donné que CONNECTIC n’a jamais reçu les licences CISCO objet desdites factures. Emergent n’étant pas un distributeur agrée de CISCO.
    Dans sa lettre de plainte, sieur Tsilavo a fait état d’un détournement de biens sociaux par sieur Solo signalés par le commissaire aux comptes dans son rapport au titre de l’exercice clos le 31/12/2011. Il y a invoqué le fait que lorsqu’il a convoqué sieur Solo à s’expliquer sur ces faits, ce dernier, devenu méfiant, a recadré son comptable pour dissimuler les pièces comptables et le classeur d »achat paypal (appartenant à Emergent) afin de masquer les magouilles.
    Sieur Tsilavo affirme n’avoir pris connaissance qu’au mois de septembre 2012 de l’appartenance de la société Emergent au sieur Solo.
    Sieur Tsilavo s’est attaché du service de Gisèle RAHARISON,  Hery Rivonantenaina, Lyna RAKOTOARISOA pour appuyer sa plainte. Ces trois personnes, des anciens de CONNECTIC, travaillent actuellement pour la société de sieur Tsilavo.
    Lors de l’instruction du dossier au niveau du parquet, sieur Tsilavo a proposé au sieur Solo l’abandon de sa plainte contre abandon aussi par sieur Solo du dossier porté en cassation ainsi que d’autres plaintes du sieur Solo à l’encontre des collaborateurs directs du sieur Tsilavo dont la dame Gisèle RAHARISON, Antra , Hery Rivonantenaina (ce sont tous des anciens de CONNECTIC :dettes non remboursées, intrusions informatiques,etc.). La proposition a été rejetée par sieur Solo. Il a été mis en détention depuis le 29/07/2015.
    Or,
    De nombreuses preuves démontrent l’implication du sieur Tsilavo tant dans la création d’Emergentque dans ses opérations quotidiennes.
    Les rapports établis par le CAC au titre de 2009, 2010 ainsi que 2011 n’ont jamais invoqué l’existence d’achat sans contrepartie (détournement de fonds)  alors que le montant cumulé des virements censés payés ces factures représente 22% du CA cumulé de CONNECTIC de 2009 à 2011
    Tsilavo fait semblant d’ignorer que CONNECTIC a acheté de logiciels et de licences hors circuit agréé par CISCO, via Emergent. Or c’est la raison pour laquelle CISCO a décidé de mettre fin au contrat de collaboration entre CISCO et CONNECTIC en octobre 2012.
    Sieur Tsilavo, au fait des opérations quotidiennes de CONNECTIC, étant le Directeur Exécutif, n’a jamais soulevé cette histoire d’achat sans contrepartie pendant des années (de 2009 à 2012 alors que le montant du DETOURNEMENT PRESUME PAR SIEUR SOLO EQUIVAUT A 22% DU CA CUMULE DE CONNECTIC DURANT CETTE PERIODE) et même  lors de la détermination du solde de tout compte entre les deux. Et ce, pour la simple et bonne raison que, il connait toutes les opérations. Lors de la détermination de la part revenant au sieur Tsilavo, les achats effectués par CONNECTIC auprès d’Emergent en ont fait partie intégrante.
    De ce fait, il apparait que les accusations sont gratuites dans l’intention de nuire sieur Solo XXXX pour qu’il ne puisse plus poursuivre sieur Tsilavo dans les actions perpétrées par ce dernier en vue de s’approprier des affaires initiées par sieur Solo.