L’action individuelle en responsabilité civile contre les dirigeants sociaux d’après la loi 2003-036 qui régit les sociétés commerciales à Madagascar

    0
    360

    Article 181. L’action individuelle est l’action en réparation du dommage subi par un tiers ou
    par un associé, lorsque celui-ci subit un dommage distinct du dommage que pourrait subir la société, du fait de la faute commise individuellement ou collectivement par les dirigeants
    sociaux dans l’exercice de leurs fonctions.
    Cette action est intentée par celui qui subit le dommage

     

     

    C’est la société CONNECTIC qui est la victime de l’abus des biens sociaux et non le simple associé plaignant RANARISON Tsilavo qui s’est vu attribué 1.500.000.000 ariary d’intérêts civils par lar la Cour d’appel d’Antananarivo 

     

    Plus d’information sur l’abus des biens sociaux sur www.abs-madagascar.ovh

     

     

    TITRE PREMIER
    L’ACTION INDIVIDUELLE
    Article 180. Sans préjudice de la responsabilité éventuelle de la société, chaque dirigeant
    social est responsable individuellement envers les tiers des fautes qu’il commet dans
    l’exercice de ses fonctions.
    Si plusieurs dirigeants sociaux ont participé aux mêmes faits, leur responsabilité est solidaireà l’égard des tiers. Toutefois, dans les rapports entre eux, le tribunal de commerce détermine la part contributive de chacun dans la réparation du dommage.
    Article 181. L’action individuelle est l’action en réparation du dommage subi par un tiers ou
    par un associé, lorsque celui-ci subit un dommage distinct du dommage que pourrait subir la société, du fait de la faute commise individuellement ou collectivement par les dirigeants
    sociaux dans l’exercice de leurs fonctions.
    Cette action est intentée par celui qui subit le dommage.
    Article 182. L’exercice de l’action individuelle ne s’oppose pas à ce qu’un associé ou
    plusieurs associés exercent l’action sociale en réparation du préjudice que la société pourrait subir.
    Article 183. Le tribunal de commerce compétent pour connaître de cette action est celui dans le ressort duquel est situé le siège de la société.
     

    POUR ALLER PLUS LOIN DANS CETTE AFFAIRE QUI A PERMIS A RANARISON Tsilavo SIMPLE ASSOCIE DE SE VOIR ATTRIBUER 428.492 EUROS D’INTERETS CIVILS DANS UN SUPPOSE AFFAIRE D’ABUS DES BIEN SOCIAUX

    Deux sites web spécialement créés pour expliquer ce qu’est la motivation d’une décision de justice :

    1. www.motiver.ovh
    2. www.motivation.ovh

    Deux sites webs pour expliquer ce qu’est une dénaturation d’un écrit dans une décision de justice :

    1. www.denaturer.ovh
    2. www.denaturation.ovh

    Un site web qui parle de pourvoi en cassation lorsque les juges du fond comme dans notre cas violent la loi :

    1. www.pourvoi.ovh

    Deux sites webs qui expliquent que l’action civile d’un associé est irrecevable dans une plainte pour abus des biens sociaux et que RANARISON Tsilavo NEXTHOPE ne peut ni déposer une plainte, ni obtenir des intérêts civils :

    1. www.abs.ovh
    2. www.abs-madagascar.ovh

    De toute façon les intérêts civils sont attribués à la société et non à l’associé, RANARISON Tsilavo NEXTHOPE

    1.  www.interetcivil.ovh

    RANARISON Tsilavo NEXTHOPE – Pourquoi tant de mensonges facilement démasquables ?

    1. www.porofo.org
    2. www.virement.ovh
    3. www.emergent-network.com
    4. www.madanews.com
    5. www.madatrade.com
    6. www.spoliation.org
    7. www.malagasy.net
    8. www.madagasikara.net
    9. www.survivre.org