Deux policiers emmènent Solo à la maison d’arrêt d’Antanimora

    0
    648

    Solo a eu le temps de transmettre le nom d’utilisateur et le mot de passe des comptes e-mails au Comité de soutien  qui s’est constitué spontanément cette nuit là. Solo a retrouvé la liberté le 15 décembre 2015, soit cinq mois après son incarcération.
    Une  plainte pour intrusion et écoute téléphonique dans le système informatique de la société CONNECTIC déposée par Solo lui a valu une plainte pour abus des biens sociaux.