RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE n’a constaté qu’en septembre 2012 que la société française EMERGENT appartient à Solo d’après les conclusions de la police

Incroyable mais vrai, RANARISON Tsilavo a affirmé qu’il n’a constaté qu’en septembre 2012 que la société française EMERGENT appartient à Solo d’après les conclusions de la police. Oui, RANARISON Tsilavo ne connaît l’existence de la société EMERGENT qu’en septembre 2012.

Dans sa plainte pour diffamation du 21 septembre 2011, le cabinet conseil de RANARISON Tsilavo demande qu’on ne publie pas les pièces de la procédure pénale. Alors que l’examen des pièces de la procédure pénale est édifiant sur la compréhension de la procédure pénale à Madagascar :

Dans la conclusion de l’enquête policière, du 29 juillet 2015, on relève cette phrase de RANARISON Tsilavo

Ayant remarqué la fréquence des relations entre une société basée à l’extérieur et la société Connectic, il a découvert, après investigation, qu’en réalité cette société dénommée EMERGENT est enregistrée exclusivement au nom de Mr Solo Andriambololonivo. Cette société facture Connectic  sur des ventes de logiciel ou des licences de CISCO SYSTEM, société basée en Amérique .
Conclusion de l’enquête policière, du 29 juillet 2015

Dans cette phrase de conclusion, on ne sait pas quand est ce que RANARISON Tsilavo a remarqué la fréquence des relations avec la société EMERGENT.  La réponse se trouve dans le PV de l’interrogatoire de la police économique du 22 juillet 2015

« Ny septembre 2012 dia nahazo confirmation aho fa ilay société EMERGENT NETWORK SYSTEMS izay any France dia misoratra tanteraka ain’ny Solo ANDRIAMBOLOLO-NIVO irery, ary tamin’io ihany dia nangataka confirmation tamin’ny mpiasa voaroaka ireo ny tenako momban’ireo famoaham-bola mampiahiahy araka ny baiko omen’i Solo azy ireo. Taty aoriana dia nanamafy izany ihany koa ny banky BNI sy NMOI ka nome taratasy fanamarihana momba ny fivoahan’ireo vola ireo ary indro atolotro anreo amin’ny antsipirihiny izany. »
PV de l’enquête policière de RANARISON Tsilavo du 22 juillet 2015

Donc, ce n’est qu’en qu’en septembre 2012, que RANARISON Tsilavo, directeur exécutif de la société CONNECTIC jusqu’en septembre 2012, gérant fondateur de NEXTHOPE depuis novembre 2012 se rend compte que la société EMERGENT est au nom de Solo.

Une fois de plus, RANARISON tsilavo a éhontément menti

Interrogé par E-mail, CISCO SYSTEMS déclare ignorer non seulement l’existence de EMERGENT mais en outre elle n’a jamais autorisé EMERGENT à vendre leurs produits et logiciels à Madagascar . Selon les déclarations du plaignant, Il est prouvé que toutes les factures utilisées pour payer EMERGENT par virement bancaire s’avèrent fausses car aucun produit n’a jamais été livré. Par ailleurs, toujours sur la base de ses propres investigations le total des fonds détournés par Mr Solo Andriambololonivo au préjudice de la société CONNECTIC, cogérée par les deux parties, s’élève à 3.663.933.595,79 Ariary. C’est pourquoi, il porte plainte .
Conclusion de l’enquête policière, du 29 juillet 2015

 

On cherche toujours dans cette réponse de CISCO SYSTEMS l’affirmation que la société EMERGENT n’a pas le droit de vendre des produits CISCO à Madagascar : ne pas être un partenaire autorisé ne veut pas dire ne pas être autorisé à vendre des produits CISCO à Madagascar. R

 

 

La traduction de la conclusion de l’enquête policière du 29 juillet 2015 R

 

 

 

La conclusion de l’enquête policière du 29 juillet 2015 concernant la plainte de RANARISON Tsilavo R

 

Ce que RANARISON Tsilavo a déclaré à la police le 22 juillet 2015 en malgache et la traduction française par une traductrice assermentée R

Aller à la barre d’outils