Les preuves que RANARISON Tsilavo a menti devant le juge d’instruction le 3 septembre 2015

Contenu du chapitre
  1. Le procès verbal de l’interrogatoire par le juge d’instruction de RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE Madagascar du 3 septembre 2015
  2. RANARISON Tsilavo affirme  » je suis le fondateur de la société CONNECTIC. Elle a été créée en 2005″. Alors qu’il sait très bien que c’est Luc RANDRIANANTOANDRO le gardien de Solo qui est le gérant fondateur de CONNECTIC
  3. RANARISON tsilavo reçoit chaque jour un rapport  de tout ce qui se passe chez CONNECTIC y compris les notes sur les ordres de virement qu’il a signé lui-même le matin
  4. RANARISON Tsilavo reçoit également chaque jour le journal de banque de CONNECTIC qui retranscrit les mouvements de trésorerie de CONNECTIC dont les virements bancaires émis à EMERGENT
  5. Comme RANARISON Tsilavo est le seul signataire des comptes bancaire de la société CONNECTIC, il ne peut pas dire qu’il n’a pas signé d’autant plus que les Responsables administratifs de CONNECTIC soutiennent qu’il a bien signé
  6. RANARISON Tsilavo dit au juge d’instruction : »C’est Mr Solo qui gère jusqu’à ce jour les comptes email de la société CONNECTIC. Il pourrait avoir recouru à des manipulations pour envoyer des emails supposés rédigés par ma personne et en mon nom »
  7. Les comptes emails de la société CONNECTIC sont sur GMAIL gérés par GOOGLE et il est impossible de modifier les emails envoyés
  8. Comment GOOGLE protège son serveur email dans le cadre de Google for work
  9. RANARISON Tsilavo dit au juge d’instruction : « Toutes les transactions commerciales effectuées par Emergent sont donc entachées d’irrégularités et n’ont servi qu’au détournement des fonds appartenant à la société CONNECTIC »
  10. Mais c’est RANARISON Tsilavo lui-même qui reconnaît le 25 avril 2012 que la société CONNECTIC à Madagascar a reçu des équipements de la part de la société française EMERGENT
  11. Les trois premiers virements mentionnés par RANARISON Tsilavo dans sa plainte avec demande d’arrestation du 20 juillet 2015 a par exemple servi à payer des commandes de produits CISCO de CONNECTIC chez WESTCON
  12. RANARISON Tsilavo lui-même a envoyé à WESTCON les HAWB ou les fiches de fret MIDEX à WESTCON

La version complète de la déposition de RANARISON Tsilavo auprès du juge d’instruction qui va confirmer sa plainte avec demande d’arrestation déposée le 20 juillet 2015. On va illustrer par des preuves que la plainte déposé par RANARISON Tsilavo n’a aucune base juridique et que toutes ses allégations sont toutes imaginaires et non fondées. Pour éviter une éventuelle plainte en diffamation, on va illustrer chacune de ses allégations par des preuves que tout à chacun peut télécharger . Les preuves ne seront ainsi qu’être imprimées au temps voulu car l’offre de preuve de la vérité des faits est déjà sur le site.

Notre but est d’illustrer que la déposition de RANARISON Tsilavo est basée sur des mensonges et qu’avec des mensonges on peut être spolié à Madagascar.

Le procès verbal de l’interrogatoire par le juge d’instruction de RANARISON Tsilavo CEO NEXTHOPE Madagascar du 3 septembre 2015 R

 

RANARISON Tsilavo affirme  » je suis le fondateur de la société CONNECTIC. Elle a été créée en 2005″. Alors qu’il sait très bien que c’est Luc RANDRIANANTOANDRO le gardien de Solo qui est le gérant fondateur de CONNECTIC R

En septembre 2005, RANARISON Tsilavo est le comptable de Solo chez IBONIA et ROVATECH. Le siège de la société va se trouver à la villa familiale de Solo.
<

 

RANARISON tsilavo reçoit chaque jour un rapport  de tout ce qui se passe chez CONNECTIC y compris les notes sur les ordres de virement qu’il a signé lui-même le matin R

 

 

RANARISON Tsilavo reçoit également chaque jour le journal de banque de CONNECTIC qui retranscrit les mouvements de trésorerie de CONNECTIC dont les virements bancaires émis à EMERGENT R

Le 3 septembre 2015, RANARISON Tsilavo a fait les déclarations suivantes devant Madame le Jude d’instruction TAGNEVOZARA Hortense

F.V : Maro ireo chèque sy ordre de virement izay nosoniaviko en blanc satria izay no e ni-exigen’i Atoa Solo izay nahatonga ahy tsy nahatsikaritra mihintsy ireo transfert tsy ara-dalàna ireo tamin’ny Emergent
Q.R : Selon les exigences de Mr Solo, j’ai signé en blanc plusieurs chèques bancaires et ordres de virement et c’est pourquoi, je n’ai pas pu être au courant de tous ces transferts irréguliers vers la société Emergent
RANARISON Tsilavo, déclaration auprès du juge d’instruction le 3 septembre 2015

 

 

Comme RANARISON Tsilavo est le seul signataire des comptes bancaire de la société CONNECTIC, il ne peut pas dire qu’il n’a pas signé d’autant plus que les Responsables administratifs de CONNECTIC soutiennent qu’il a bien signé R

RANARISON Tsilavo dit au juge d’instruction : »C’est Mr Solo qui gère jusqu’à ce jour les comptes email de la société CONNECTIC. Il pourrait avoir recouru à des manipulations pour envoyer des emails supposés rédigés par ma personne et en mon nom » R

Les comptes emails de la société CONNECTIC sont sur GMAIL gérés par GOOGLE et il est impossible de modifier les emails envoyés R

 

Comment GOOGLE protège son serveur email dans le cadre de Google for work R

 

RANARISON Tsilavo dit au juge d’instruction : « Toutes les transactions commerciales effectuées par Emergent sont donc entachées d’irrégularités et n’ont servi qu’au détournement des fonds appartenant à la société CONNECTIC » R

Mais c’est RANARISON Tsilavo lui-même qui reconnaît le 25 avril 2012 que la société CONNECTIC à Madagascar a reçu des équipements de la part de la société française EMERGENT R

 

Les trois premiers virements mentionnés par RANARISON Tsilavo dans sa plainte avec demande d’arrestation du 20 juillet 2015 a par exemple servi à payer des commandes de produits CISCO de CONNECTIC chez WESTCON R

 

RANARISON Tsilavo lui-même a envoyé à WESTCON les HAWB ou les fiches de fret MIDEX à WESTCON R

 

 

Aller à la barre d’outils